Accueil  <  Actualités  <  Actualités

La ville de Pont-Sainte-Marie équipe ses salles de classe de détecteurs de CO2.

DES DÉTECTEURS DE CO2 DANS LES SALLES DE CLASSE

Conformément aux recommandations du gouvernement, l'aération des locaux et la mesure du dioxyde de carbone dans les espaces clos qui accueillent du public, sont des moyens reconnus de lutte contre la Covid-19. Dans son avis du 28 avril dernier, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a recommandé de : "développer une stratégie environnementale de maîtrise de la qualité de l’air par l’aération et la ventilation des locaux de chaque établissement recevant du public" et "de mesurer le taux du renouvellement d’air".

 

Les détecteurs de CO2 permettent ainsi de déterminer la qualité de l’air d’une salle de classe et le danger de contamination. Selon les autorités de santé, si une pièce dépasse un taux de CO2 de 800 ppm (parties par millions), cela signifie que l’air est mal renouvelé et que le virus peut circuler, il faut donc aérer la pièce pour diminuer le risque de contamination ou de propagation de virus.

 

LA VILLE DE PONT-SAINTE-MARIE S'ÉQUIPE

Pour lutter contre la pandémie de Covid-19, la ville de Pont-Sainte-Marie a fait l’acquisition de 24 capteurs de CO2 pour équiper ses 8 classes de maternelle et ses 16 classes d’élémentaire.

 

Ces détecteurs permettront ainsi d’informer les enseignants sur le taux de CO2 dans les classes et de ventiler mécaniquement celles-ci, si le capteur se déclenche. Le coût pour la ville s’élève à 3 362 €.